Comment AVA prend soin de ses p’tits vieux

 

Autrefois appelée « Aide aux Vieux Animaux », l’association AVA (aujourd’hui devenue « Agir pour la Vie Animale ») prend toujours en charge des animaux âgés et fragilisés. Leur offrir une véritable « maison de retraite », veiller sur eux jusqu’à la fin de leur vie, font entièrement partie de notre ADN.

Trop souvent, lorsqu’un animal d’un certain âge ne peut plus être gardé par sa famille, sa prise en charge par un refuge constitue un double-risque : d’abord, celui de l’euthanasie, car trop âgé, l’animal a considérablement moins de chance d’être réadopté ; et d’autre part, celui de souffrir terriblement de ce changement d’environnement puisque toute sa vie se trouve bouleversée.

Mais au Refuge AVA, nous voulons au contraire tout mettre en oeuvre pour que chaque animal se sente bien, et ce, jusqu’à la fin de sa vie.

« En tant que vétérinaire praticien, j’ai toujours refusé de pratiquer une euthanasie sur un animal, même vieillissant, qui n’est pas en état de souffrance. De nombreux animaux âgés ont encore de longues et heureuses années devant eux pour peu qu’on leur offre l’amour et les soins qu’ils méritent », explique le Dr Thierry Bedossa, président-fondateur d’AVA. « Créer AVA m’a permis, en 16 ans, de sauver des centaines d’animaux âgés, devenus trop contraignants pour leurs propriétaires, en leur offrant une solution alternative à l’euthanasie ».

A AVA, nous avons en effet deux priorités absolues : offrir un lieu de vie aux animaux fragilisés qui puisse répondre aux conditions de leur bien-être, et ne jamais pratiquer d’euthanasie sauf si l’animal est en situation de souffrance (nous nous basons alors sur l’échelle de qualité de vie mise au point par le Dr Alice Villalobos).

Nous considérons chacun de nos protégés comme un individu à part entière, un être sensible que nous voulons traiter comme un membre de notre famille. Chacun a donc droit à des attentions particulières en fonction de son caractère et de ses goûts : hébergement sur-mesure, repas adaptés selon leurs préférences et besoins, enrichissements divers et variés, etc.

C’est d’ailleurs ce que vous pouvez constater dans cette vidéo de notre meute de « p’tits vieux » en promenade :

 

 

AVA est l’une des seules – et rares – associations en France à recueillir des animaux vieillissants et à veiller sur eux jusqu’à la fin de leur vie. Mais accompagner des animaux durant des années quel que soit leur état de santé, a un coût, et il est conséquent. Nous devons faire face à des dépenses que d’autres refuges n’ont pas puisque la gestion de la vieillesse nécessite des attentions particulières : nos protégés ont besoin de médicaments, nombreux compléments alimentaires, analyses et examens réguliers… Nous avons donc particulièrement besoin de vous pour nous aider à subvenir aux besoins de nos « p’tits vieux ».

Pour continuer à sauver plus d’animaux fragilisés et à veiller sur eux, AVA compte sur votre soutien. Pour nous aider, faites un don.

 

JE FAIS UN DON

 

Pourquoi les animaux de compagnie âgés sont-ils abandonnés ?

Comme nous, les animaux vieillissants peuvent souffrir de pathologies liées à leur âge avancé : sénilité, incontinence, troubles du comportement, développement de maladies plus ou moins graves nécessitant des soins plus ou moins contraignants… Les besoins d’un animal de compagnie âgé ne sont pas toujours compatibles avec la vie de leurs propriétaires. Par exemple : quelqu’un qui travaille toute la journée aura beaucoup de mal à veiller sur son chien handicapé et incontinent, resté seul à la maison… Nous ne jugeons jamais les personnes qui choisissent de nous confier leur animal. Bien souvent, elles agissent en effet par amour et souhaitent la meilleure fin de vie possible pour leur compagnon. Nous tâchons d’être à la hauteur de leur confiance.