Sauvetage inédit d’un chiot handicapé de l’Île de la Réunion

Scooby est un chiot de 10 mois trouvé à l’âge de 3 mois dans un champ de canne à sucre proche des habitations, à la Réunion, avec ses deux sœurs. Les trois chiots, probablement abandonnés, étaient nourris sur place par des personnes bienveillantes. Mais deux semaines après avoir trouvé cette fratrie, l’une d’entre elles, Emilie, s’est aperçue que le petit Scooby ne marchait plus normalement. Elle a donc décidé de le prendre sous son aile.

scooby chiot

Pris en charge par l’association réunionnaise AMI, Scooby s’est donc retrouvé en famille d’accueil chez Emilie où il a été bichonné. Il a bénéficié de nombreux examens vétérinaires, dont un scanner, pour comprendre l’origine de son handicap. Malheureusement, aucun de ces examens n’a permis de savoir pourquoi Scooby était paralysé du train arrière.

Pendant plusieurs mois, l’état de Scooby a fait « les montagnes russes » : il marchait et courait certains jours, et était complètement paralysé le lendemain. Alternant les « bons » jours et les « mauvais jours », Scooby a particulièrement inquiété sa famille d’accueil en décembre, lorsqu’il y a souffert d’une « crise » impressionnante. La question de l’euthanasie s’est alors posée : sur l’île, où la misère animale est très présente, Scooby n’avait aucun avenir. Ne pouvant se résoudre à laisser ce si jeune chiot souffrir sans même avoir eu de diagnostic, l’association a envisagé de suivre les recommandations des vétérinaires locaux : l’aider à partir. A moins qu’il y ait une autre solution…

Le dernier espoir de Scooby

Très attachée à son petit protégé, Emilie a alors remué ciel et terre pour trouver une alternative à l’euthanasie. Son objectif : faire appel à une association en métropole pour que Scooby soit rapatrié, qu’il bénéficie d’autres examens (une IRM notamment, ce qui était impossible à la Réunion), et ait une chance de vivre.

Mais aucune association n’a répondu favorablement. AVA – Agir pour la Vie Animale, a été la seule à accepter de prendre en charge Scooby, à l’issue de nombreux échanges avec Emilie et l’association AMI. C’est ainsi que le 29 avril, à 6h du matin, notre Président, le Dr vétérinaire Thierry Bedossa, et Elisa Gorins, notre responsable communication, se sont rendus à l’aéroport d’Orly pour aller chercher Scooby. Après 11h de vol, le courageux chien est arrivé sur le sol parisien avec un généreux bénévole. « Il a vraiment envie de vivre, celui-là ! », s’est exclamé le Dr Bedossa en faisant sa connaissance et en lui donnant à boire.

Scooby

Le voyage de sa vie

Sans perdre de temps, Scooby a été emmené à la Clinique vétérinaire du Pont de Neuilly pour y recevoir de premiers examens : examen général, analyse de sang et radiographie. Ces examens ont mis en évidence une possible hernie discale ainsi qu’un taux de globule blancs trop haut (signe d’infection). Mais aucun diagnostic de certitude n’a pu être établi pour le moment. A la clinique, Scooby a également bénéficié d’une séance d’ostéopathie avec Charlotte Coupé.

Le lendemain, notre responsable communication a conduit Scooby en Normandie, à la ferme-refuge AVA, sa nouvelle maison. Il a fait la connaissance des chiens, chats et humains qui partageront désormais son quotidien, et s’est très vite adapté sans montrer de signes d’anxiété. Nous l’avons également équipé d’un chariot à roulettes (précédemment utilisé par notre regrettée Funny), et Scooby nous a surpris à galoper gaiement dans les chemins de notre ferme-refuge.

L’émotion de le voir si joyeux au lendemain d’un voyage éprouvant nous a fait chaud au cœur. La joie de le voir courir dans l’herbe avec son chariot est immense. Sa capacité de résilience et son appétit de vivre nous confortent dans l’idée que ce sauvetage a du sens : Scooby profite de la vie, loin de l’euthanasie à laquelle il était condamné à la Réunion. Nous sommes heureux et fiers d’apporter cette seconde chance à ce jeune chien.

Scooby a besoin de vous

Néanmoins, la prise en charge de Scooby va être très coûteuse pour notre association : les examens vétérinaires vont être nombreux et onéreux, mais nécessaires pour comprendre de quoi il souffre et tenter de le soigner. Il va également nous falloir offrir un chariot plus adapté à Scooby (celui de Funny n’est pas à sa taille), ainsi qu’un corset pour maintenir son dos en forme de « S ». Et bien sûr, Scooby aura des traitements et une alimentation adaptée à ses besoins et ses goûts. Séances d’ostéopathie, massages, natation (pour le remuscler) et vigilance extrême au regard de sa vulnérabilité, feront aussi partie de son programme.

Pour nous aider concrètement à offrir à Scooby tout ce dont il a besoin, vous pouvez faire un don ponctuel ou mensuel (chaque don est déductible des impôts à hauteur de 66%). Votre soutien – qui nous est indispensable – nous permet également de sauver d’autres vies, comme celle de Scooby.

JE FAIS UN DON

 

Scooby