Lettre à un chiot Ukrainien

Chère Lola,

Aucun chiot ne devrait vivre ce que tu es en train de subir. Tu n’es qu’une Yorkshire de 5 mois, et ta vie est complètement bouleversée, tout comme celle de ta jeune maîtresse de 12 ans et de sa maman. Ensemble, vous venez de fuir votre pays, l’Ukraine, laissant derrière vous, avec déchirement, des grands-parents et un chat qu’il vous était impossible d’emmener avec vous.

Avec tes maîtresses, tu as traversé l’Ukraine à bord d’un train pendant 36h de voyage avant d’arriver en Hongrie puis de t’envoler pour la France. Pendant le voyage, tu étais si stressée que tu refusais de te nourrir. Et on te comprend. Mais peut-être que si tu avais su qu’à quelques milliers de kilomètres de là, des êtres humains inconnus étaient en train de remuer ciel et terre pour t’offrir un avenir, alors peut-être aurais-tu été rassurée…

Car pendant que tu fuyais les bombes, une bienfaitrice, Amélie, était en effet en train de chercher une solution pour toi. Elle avait prévu d’accueillir chez elle, en Angleterre, tes deux maîtresses, afin de leur offrir un lieu de quiétude et de sécurité pour les mois à venir, loin de la guerre. Mais la réglementation sanitaire étant stricte en Angleterre, elle savait que tu ne pourrais pas les suivre immédiatement. Et pour cause : l’Angleterre impose une quarantaine de 4 mois à tous les animaux importés d’Ukraine récemment vaccinés contre la rage. Or, personne ne voulait te faire subir une si longue période derrière les barreaux… Comment aurait-on pu t’infliger un traumatisme de plus après tout le périple que tu avais déjà traversé ? Comment imaginer qu’à seulement 5 mois, tu continues de grandir dans un environnement sordide inadapté au bon développement d’un si petit chiot ?

Amélie a donc cherché une alternative : trouver une solution de garde temporaire, non pas en Angleterre, mais en France, où la réglementation est moins stricte. C’est là que nous, l’association AVA – Agir pour la Vie Animale, avons été contactés. Nous avons été sollicités par Amélie pour te venir en aide en te trouvant un lieu d’accueil adapté à tes besoins de chiot pendant les 4 mois à venir, en attendant que tu puisses retrouver tes maîtresses en Angleterre.

Sensibles à ton histoire, nous nous sommes immédiatement mis en quête d’une famille d’accueil pour toi. Nous avions aussi la possibilité de t’accueillir dans notre ferme-refuge si cela s’avérait nécessaire. Mais nous pensions qu’un hébergement dans une famille serait plus favorable à ton bien-être et à ton développement.

Et nous ne nous sommes pas trompés. Quelques heures seulement après avoir diffusé une annonce pour toi, un couple de Japonais vivant à Paris que nous connaissons bien, a proposé de t’accueillir. Lola, dans ton malheur, tu as beaucoup de chance, car pour toi, nous n’aurions pu trouver meilleur foyer. Les humains qui s’apprêtent à t’accueillir sont des personnes extrêmement bienveillantes, généreuses et empathiques. Ils viennent tout juste de perdre leur chienne tant aimée, après 17 exceptionnelles années de vie à ses côtés. Nous sommes profondément émus et touchés par leur geste : celui de t’ouvrir les portes de leur foyer et de leur cœur, quelques jours seulement après avoir perdu la chienne qu’ils aimaient tant.

Lola, nous te surnommons déjà notre petite chienne « internationale » et « citoyenne du monde ». D’Ukraine, tu as traversé toute l’Europe en passant par la Hongrie. Tu t’apprêtes à passer les 4 prochains mois en France, à Paris, avec des Japonais, jusqu’à ce que tu puisses enfin aller en Angleterre où tu retrouveras ta famille. Quelle aventurière !

Lola, sois assurée que tu es entre de bonnes mains. Ton histoire nous émeut particulièrement parce qu’elle nous prouve que malgré l’horreur humaine, malgré cette guerre atroce, il existe encore des humains solidaires et doués d’empathie. Les personnes qui se mobilisent pour toi ne te connaissent pas et ne se connaissent pas non plus entre elles. Pourtant, au-delà des frontières, elles s’unissent pour te sauver. Et elles sont en fait beaucoup plus nombreuses que tu ne pourrais l’imaginer : ce sont des milliers de personnes, grâce à leurs dons et à leur soutien, qui nous permettent d’aider des animaux comme toi.

Alors, si cette guerre a au moins un bénéfice, c’est celui-ci : laisser s’exprimer ce qu’il y a de plus beau chez l’Homme : son humanité. Tu es porteuse d’un message d’espoir, Lola.

Nous avons hâte de te rencontrer, petite Lola. Dans quelques jours, tu arriveras à Paris et ta famille d’accueil t’attend déjà. Nous ferons tout pour unir nos forces et t’aider à grandir dans les conditions les plus favorables qui soient, avec la promesse de te permettre, dans quelques mois, de retrouver tes mamans humaines.  

L’Equipe AVA – Agir pour la Vie Animale