STOP au massacre des blaireaux !

AVA apporte tout son soutien à Catherine Le Tronquier, maire de Valaire (Loir-et-Cher) qui se bat depuis maintenant deux ans contre la chasse et le massacre des blaireaux.

Alors qu’elle avait pris un arrêté pour interdire la mise à mort des blaireaux sur sa commune, Catherine Le Tronquier est attaquée par la préfecture du Loir-et-Cher qui demande la suspension immédiate de son arrêté. Mais le 1er juillet 2020, le tribunal administratif d’Orléans se déclare défavorable au maintien de l’arrêté.

Comment est-il possible que la mise à mort d’animaux, et d’autant plus de manière aussi barbare soit encore acceptée par notre société ?

STOP à la barbarie

Pour comprendre, la vénerie sous terre consiste à boucher les galeries où se cachent les blaireaux. Les chasseurs se chargent ensuite de creuser un trou, parfois très profond, jusqu’à ce que l’animal se trouve bloqué. Ne pouvant plus reculer, la pauvre bête est extraite avec des pinces puis tuée… et ses petits sont ensuite jetés en pâtures à des chiens. C’est une barbarie!

Il faut savoir que les blaireaux sont une espèce protégée par la convention de Berne datant de 1979, qui est l’un des premiers textes européens évoquant la problématique de préservation de la faune sauvage. Il est inadmissible que ce type de texte ne soit pas respecté et appliqué !

Comme le souligne très bien Catherine Le Tronquier : « tant qu’on ne connaît pas avec exactitude les populations de blaireaux en France, on ne peut mettre cette espèce en péril, surtout en période d’allaitement et de sevrage des blaireautins ». Si les Fédérations de chasse et l’Office français de la biodiversité déclarent que « le blaireau européen se porte bien » nous nous interrogeons grandement sur les critères qui leur permettent une telle affirmation. Et quand bien même cela serait vrai, est-ce un argument pour justifier leur mise à mort ?

C’est pour toutes ces raisons que nous apportons tout notre soutien à la maire de Valaire, qui mène déjà ce combat depuis 2 ans avec beaucoup de courage ! L’association Agir pour la Vie Animale s’insurge contre l’extermination de ces animaux sensibles et vulnérables dont la vie est menacée par l’Homme. Il est temps de prendre en considération le fait que chaque animal est un être sensible qui mérite qu’on le traite avec respect.

C’est pour un tel avenir qu’AVA se bat, pour celui des blaireaux et de tous les autres animaux ! STOP à la cruauté animale !