Comment peut-on encore, en 2019, demander à un vétérinaire d’euthanasier un chien, un chat ou tout autre animal sous prétexte qu’il est âgé, handicapé ou qu’il présente un comportement gênant (agressivité, malpropreté, aboiements, destructions…) ?

Comment se peut-il qu’en 2019, 300 animaux soient mis à mort, chaque jour, dans les refuges et fourrière de France ?

Ce constat nous est insupportable.

C’est d’une indignation face aux euthanasies de complaisance des animaux de compagnie et à l’abattage massif des animaux de ferme et de loisir que l’association AVA est née, il y a près de 30 ans.

Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée mondiale des animaux, nous voulons rappeler que les animaux ont des droits. Le premier de leurs droits, c’est le droit à la vie. Chaque animal est un individu, un être sensible, et il a le droit de vivre.

Qui sommes-nous pour décider, de façon totalement arbitraire, de mettre fin à la vie d’un être sensible lorsque celui-ci est encore en bonne santé ?

Sans motif médical, aucun animal devrait mourir sous prétexte que l’être l’humain en a décidé ainsi.

« Docteur, vous pouvez piquer mon chien, il a mordu, et puis il a 12 ans, alors… ».

« Ce chat ne sera jamais adopté de toute façon, alors… »

« Mon cheval a remporté de nombreuses courses, mais aujourd’hui, il est trop vieux, alors… »

« Cette vache est désormais trop âgée pour produire du lait, alors… »

Combien de « alors » faut-il entendre pour éveiller enfin les consciences ? Combien de vie faut-il encore sacrifier pour mettre fin à ce massacre silencieux ?

Quelle solution ?

Une alternative à l’euthanasie de complaisance et à l’abattage existe : elle s’appelle AVA. Dans notre Refuge, implanté en Normandie sur un domaine de plus de 75 hectares, nous offrons un véritable lieu de vie à plus de 500 animaux (chiens, chats, équidés, bovins et cervidés). Nous leur permettons d’exprimer leurs comportements naturels et d’être libres, quelle que soit leur espèce et quel que soit leur parcours.

Nous nous attachons à comprendre chacun des animaux que nous accueillons, notamment grâce aux travaux d’éthologie (étude du comportement) menés au sein-même de notre Refuge, car nous sommes convaincus que « pour protéger, il faut comprendre ». Forts de nos connaissances, nous souhaitons diffuser nos savoirs et savoir-faire auprès du plus grand nombre pour développer notre modèle unique d’accueil et d’accompagnement des animaux.

Depuis la création d’AVA, nous avons offert un destin à des milliers d’animaux qui n’en avaient plus. Si d’autres structures comme la nôtre voyaient le jour, davantage de vies pourraient être sauvées. Ensemble, faisons savoir qu’une alternative à l’euthanasie existe. Partagez notre combat !

Faites un don

Signez la pétition

Répondez à l’enquête