Sauvetage de la dernière chance pour 6 vieux Husky

Nomad, Urga, Harlem, Wilson, Aklak, Kamos : ce sont les noms des six Husky que l’association AVA – Agir pour la Vie Animale a recueillis en ce mois de novembre 2021. Âgés de 11 à 14,5 ans, ces « papys et mamies » sont d’anciens chiens de traîneau. Leur musher faisant face à d’importantes difficultés personnelles, il n’était plus en mesure de les garder. Nous avons donc accepté de recueillir, parmi sa meute de vingt-et-un chiens, les plus âgés et vulnérables

Voilà plusieurs mois que nous étions en contact avec leur propriétaire pour organiser leur prise en charge. A l’origine, nous avions accepté d’en recueillir trois : les trois plus âgés, qui seraient les plus difficiles à replacer. Mais nous avons finalement accepté d’en accueillir six, faute de solutions alternatives pour eux. Nomad, Urga, Harlem, Wilson, Aklak et Kamos sont en effet des chiens particulièrement fragiles du fait de leur grand âge et de leur état de santé: Wilson, par exemple, souffre d’épilepsie, et Urga, la plus âgée, a une importante tumeur. Problèmes de peau, de vue, d’articulation et de digestion touchent la plupart d’entre eux. De ce fait, ces six chiens ne trouvaient pas d’autre structure ou d’adoptant. Nous étions leur seule chance d’échapper à l’euthanasie.

husky ava

Parrainez nos Husky ! 

Depuis leur arrivée à la ferme-refuge AVA, il y a seulement quelques jours, nos six nouveaux protégés apprivoisent leur nouvel environnement et s’y adaptent bien. Très sociables, ils vivent tous ensemble dans un grand enclos extérieur et ont accès à un bâtiment intérieur rempli de paille pour les maintenir au chaud. Nos soigneurs passent du temps avec eux pour créer un lien, leur donner confiance et prendre soin d’eux.

Du fait de leur condition, nos nouveaux protégés vont avoir d’importants besoins : alimentation adaptée, compléments alimentaires, soins vétérinaires plus ou moins importants selon leur état…

Pour répondre à tous leurs besoins et leur offrir la meilleure retraite possible, nous avons besoin de votre soutien : en les parrainant, vous contribuerez, mois après moi, à ce qu’ils ne manquent de rien.

Le parrainage vous permet de vous engager sur le long terme à nos côtés, grâce au prélèvement automatique mensuel. En contrepartie, vous recevrez des nouvelles de vos filleuls une fois par trimestre, ou plus fréquemment sur simple demande.

JE PARRAINE LES HUSKY
sauvetage de 6 husky

La retraite des chiens de travail : un vrai problème

Si Nomad, Urga, Harlem, Wilson, Aklak, Kamos ont trouvé à AVA un lieu de vie où finir paisiblement leurs jours, d’autres chiens de traîneau retraités n’ont pas cette chance. De manière générale, c’est la retraite de tous les chiens de travail qui pose parfois problème: lorsqu’un chien n’est plus apte à travailler, mais qu’il faut tout de même l’entretenir (ce qui engendre des dépenses parfois conséquentes, alors que l’animal, lui « ne rapporte plus »), certains propriétaires préfèrent s’en séparer : soit en leur trouvant un nouveau foyer, soit en choisissant l’option de facilité, à savoir, l’euthanasie.

Pourtant, même âgé, même blessé voire handicapé ou malade, un chien peut très bien vivre de nombreuses années, pour peu qu’il ne souffre pas et qu’il ait l’environnement et les soins adaptés à ses besoins. Le mettre à mort sous prétexte qu’il ne peut plus répondre à la mission qui lui a été confié est profondément ingrat et barbare : qu’y a-t-il de moins éthique que de tuer un animal qui nous a rendu service ?

Le propriétaire de Nomad, Urga, Harlem, Wilson, Aklak et Kamos, lui, a agi de manière responsable en cherchant la meilleure solution pour chacun de ses chiens réformés. Il n’a pas hésité à traverser la France pour nous apporter les six plus fragiles d’entre eux, et nous le remercions pour sa confiance.

Pour que d’autres chiens comme eux puissent être sauvés, nous avons besoin de votre soutien. En faisant un don, vous nous aidez non seulement à sauver des animaux de la mort et à prendre soin d’eux jusqu’à la fin de leur vie, mais vous nous permettez aussi de mener des combats à plus large échelle, comme celui qui nous anime contre les euthanasies de convenance.

JE FAIS UN DON