Il y a quelques semaines, nous vous avions présenté Lou Tse, cette magnifique femelle Bouvier bernois de 7 ans arrivée à la ferme-refuge AVA en mars dernier. Aujourd’hui, nous sollicitons votre aide pour contribuer aux soins et au bien-être de cette pauvre chienne très lourdement handicapée.

Lou Tse a été confiée à AVA sur les conseils de sa vétérinaire, le Dr Claire Frey, qui est aussi vétérinaire sanitaire bénévole à AVA. En effet, cette belle chienne de 40 kilos souffre d’arthrose très sévère aux deux coudes, aux deux hanches et aux deux genoux. Elle est aussi atteinte d’une dysplasie des coudes de dernier stade. Lou Tse n’a jamais marché normalement.

Lou Tse

L’histoire d’une chienne courageuse et résiliente

Lou Tse vivait en appartement, au 3ème étage sans ascenseur. Pesant 40 kilos et étant de moins en moins mobile, elle ne parvenait plus à monter ni descendre les escaliers. Ses propriétaires devaient la porter pour chacune de ses sorties hygiéniques. Voyant sa mobilité se dérader de plus en plus, cette situation n’était plus possible pour eux. C’est la raison pour laquelle nous l’avons recueillie.

Au cours de sa vie, Lou Tse a eu de multiples examens médicaux. Ses propriétaires, très investis pour elle, ont tout tenté : suivie à l’hôpital vétérinaire de Maisons-Alfort pendant deux ans pour ses coudes, elle a ensuite été prise en charge par le Dr Frey à Rueil-Malmaison, qui confie « n’avoir jamais vu de chien aussi dysplasique » de toute sa carrière. Lou Tse a pourtant  vu quatre vétérinaires orthopédistes, a été opérée plusieurs fois, a eu des arthroscopies, injections de cellules-souches pour tenter de limiter l’arthrose, et bénéficié de tous les traitements possibles contre la douleur.

Malheureusement, tout cela n’a pas suffi. « C’est un cumul de facteurs qui est responsable de son état, explique le Dr Frey. Un gros manque de chance génétique sur la conformation de ses articulations, associé à de mauvaises réponses à toutes les thérapies chirurgicales et médicales entreprises. » Il n’existe plus de solutions, à ce jour, pour soigner Lou Tse. Son traitement consiste à limiter autant que possible l’évolution de ses maladies dégénérescentes, et surtout, à lui offrir la meilleure qualité de vie possible malgré son handicap.

Hélas, il s’agit d’un parfait exemple des déviances de la sélection artificielle sur l’apparence, et non sur la bonne santé tout au long de la vie, comme l’a proposé le Dr Bedossa, de très longue date, à la Société Centrale Canine et au Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, avec le projet de Livre des Origines Alternatif, le LOFA.

Pluridisciplinarité et pluri-expertises au service de Lou Tse

Aujourd’hui, Lou Tse n’est plus du tout capable de se lever seule, ni même de marcher sans être soutenue. Nos soigneurs se relaient toute la journée pour l’aider à faire quelques pas plusieurs fois par jour, la changer de côté lorsqu’elle est couchée afin de lui éviter les escarres, la masser pour éviter que ses muscles ne s’ankylosent… Malgré sa condition, cette chienne courageuse et résiliente est encore pleine de vie, mange avec appétit et raffole des câlins. Nous évaluons sa qualité de vie au jour le jour et nous adaptons sans cesse à son état physique et psychique.  

Au-delà des actions quotidiennes de nos soigneurs (supervisés par Fanette, co-responsable du refuge et assistante vétérinaire senior), nous mettons tout en œuvre pour mettre au service de Lou Tse toutes les compétences des meilleurs experts de notre réseau. Lou Tse a ainsi vu le Dr Bruno David Benaim, notre chirurgien vétérinaire bénévole, Pauline Gatellier, praticienne en zoopharmacognosie, et nous sommes en contact permanent avec Pauline Arnt, pionnière du massage canin en France, ainsi qu’avec tous nos vétérinaires partenaires.

Lou Tse compte sur votre aide

Pour soulager Lou Tse au maximum en plus des traitements qu’elle doit prendre à vie, nous allons avoir besoin d’investir dans un chariot à roulettes qui sera fait sur-mesure. L’objectif est de lui permettre de se déplacer sans utiliser ses pattes avant et arrière. « Lou Tse apprécie encore beaucoup le fait de renifler les nouvelles odeurs, suivre la trace des copains et juste profiter de la campagne ! L’acquisition d’un chariot faciliterait grandement ces moments, ainsi il serait plus facile pour nous de la sortir plus souvent et plus longuement dans la journée et que ce soit réellement un plaisir pour elle, » explique Fanette.

Nous avons également besoin d’un lève-personne pour pouvoir la soulever plusieurs fois par jour facilement, grâce à un harnais qui la maintiendra sous le ventre.

Enfin, Lou Tse bénéficiera de séances de physiothérapie et de natation en piscine plusieurs fois par semaine.

Tout cela a un coût. Nous comptons sur votre générosité pour nous aider à apporter à Lou Tse tout ce dont elle a besoin.

Merci pour elle !

L’Equipe AVA

Thierry Bedossa, Fanette, Aline, Jean-François, Sylvie, Alexandre, Fanny, Emilie, Océane, Lindsey, Jordan, Stella, Elisa et Kosma.